Navigation de recherche

Navigation

Recherche


Message du Ministre des Transports

Usagers de la route,

Dans le but de concrétiser la vision du Président de la république Son Excellence Monsieur Ibrahim KEITA en matière de sécurité routière, le Ministère des Transports, à travers l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER), organise  du 27 octobre au 1er novembre 2018, la quinzième édition de la Semaine Nationale de la Sécurité Routière.

Pour l’édition de cette année, le thème central est : « Conducteurs, protéger les usagers vulnérables sur la route, c’est bien possible », un thème qui en appelle à une attention particulière à l’endroit des personnes en situation de handicap.

 Ségou, la capitale des Balanzans a été retenue pour le lancement officiel des activités  le 27 octobre 2018.

 Le choix de  la ville de Ségou n’est pas le fait du hasard.  En effet, la capitale des Balanzans est le cordon ombilical liant le sud au nord du Mali. Selon les statistiques, l’axe Bamako-Ségou reçoit plus de trois mille (3000) véhicules par jour. 

 

La ville a vu son réseau routier considérablement amélioré avec l’inauguration le 24 avril 2018 par le Président de la République, de l’échangeur et de ses voies d'accès, l’amélioration des voies urbaines et la route deux fois deux voies en direction de Bla.

Si ces infrastructures constituent un facteur réel de développement, elles sont également  des vecteurs potentiels d’accidents de la route à cause du non-respect des dispositions du Code de la route.

Selon les statistiques d’accidents de la circulation de l’année 2017, sur les 801 tués enregistrés sur les routes du Mali, la région de Ségou vient en troisième position avec 106 tués, après Bamako 347  et  Sikasso  151.

 La 15e édition de la Semaine nationale de la sécurité routière est aussi l’occasion de procéder à la formation et la sensibilisation   :

-       Des chauffeurs et conducteurs routiers sur les règles de la circulation routière et les techniques de conduite,

-       des personnes en situation de handicap. 

Par ailleurs, les motocyclistes, singulièrement les jeunes qui  tardent à se familiariser avec le port du casque, seront au centre de toute mon attention.

Très vulnérables dans la circulation, elles ont  toutes les difficultés à  partager l’espace routier avec les autres usagers de la route à cause de leur handicap.

Usagers de la route, ayez le réflexe d’intégrer les personnes en situation de handicap sur l’espace routier. C’est leur droit le plus élémentaire.

Je vous remercie.

 

 

 

Informations supplémentaires